Question pour une championne (10) : Où me raccrocher ?

Publié le par Zéro Royal


Madame l’équilibriste,

Pour sécuriser les familles, vous avez indiqué, lors de la cérémonie des vœux aux français, « qu’il faut un accompagnement humain pour permettre à ceux qui ont basculé, travailleurs pauvres, femmes seules, jeunes à la dérive, de se raccrocher à une utilité sociale ». Quand vous saurez que j’ai 19 ans, que vis seule au 13 rue de la Dérive, et que je suis une travailleuse pauvre, vous comprendrez que je suis le portrait-type de la basculeuse. 

Voici ma question, Madame l’acrobate : où puis-je trouver une utilité sociale pour que je me raccroche à ses branches ?

Signé : la bascule

Aller vers Questions pour une championne ou vers la Question suivante.

Publié dans zero.royal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillaume 25/01/2007 23:32

De l'utilité de remettre l'ascenseur social en état de fonctionnement. (Je vous rappelle qu'il est en panne depuis des années et que l'on attend toujours le dépanneur.) L'intérêt de l'ascenseur social est bien connu! Il est d'éviter que les gens trébuchent et basculent dans l'escalier social. Evidement on peut mettre une rampe dans la cage de l'escalier social (dans le jargon technique, cela s'appelle une "utilité sociale") à laquelle les gens peuvent se raccrocher pour ne pas basculer. Mais l'ascenseur c'est tout de même mieux. Il emmène tout le monde sans effort au même endroit et à la même vitesse. C'est donc social, républicain et démocrate... en un mot Humain! J'en conclus donc que l'accompagnement humain de Ségolene, c'est l'ascenseur social!

Zéro Royal 29/01/2007 12:37

L’ascenseur social est en panne, prière d’emprunter l’escalier de secours